Direction artistique Benjamin Perrot & Florence Bolton

Musica dei Donum (NL) 2016 - Purcell devotional songs

Johan Van Veen

LA CROIX (F) 2015 - Concerts-conférence, ...

Xavier Renard

LA CROIX (F) 2015 - Concerts-conférence, ...

Xavier Renard, 14.10.2015

"La musique, mais pas seulement

 

Les musiciens de l'ensemble baroque La Rêveuse proposent des concerts-conférences aux institutions publiques afin de sensibiliser un nouveau public au répertoire classique

 

Florence Bolton et Benjamin Perrot, fondateurs de l'ensemble La Rêveuse, établi à Orléans (Loiret), n'ont pas seulement une vie de concertistes. Le couple de musiciens baroques s'emploie à imaginer des interventions pédagogiques inventives pour toucher un nouveau public du répertoire classique.
Ils proposent ainsi des concerts-conférences dans les lieux publics (médiathèques, musées, salles des fêtes, châteaux du domaine public), sur des thématiques accrocheuses comme la figure de D'Artagnan ou l'art du portrait dans la culture classique.
« Nous allons en direction de gens qui ne sont pas forcément mélomanes, avec l'envie de stimuler leur curiosité », explique Florence Bolton. Pour cela, ils font intervenir un spécialiste de l'art pictural, Jean-Philippe Guye, qui mêle peinture, littérature mais aussi histoire politique et sociale aux intermèdes musicaux.
Cette envie de lier la musique à l'histoire et aux autres formes artistiques a surgi durant ses études au Conservatoire national supérieur de musique de Lyon, durant lesquelles Florence Bolton avait choisi l'option « Art et civilisation », un cours pluridisciplinaire unique en son genre. « Je serais frustrée de ne faire que des concerts. Cet enseignement, dont nous nous sommes inspirés, a été pour moi une fenêtre sur le ciel », indique-t-elle. Cette formule, souple et peu  coûteuse, peut être adaptée suivant les envies et les besoins : « Nous faisons, en quelque sorte, du sur-mesure. Nous aimons défricher de nouveaux territoires », poursuit la musicienne. Le groupe est  récemment intervenu à Nantes à l'occasion d'une exposition sur le peintre Charles Delafosse (1636-1716).

Soutenu notamment par la région Centre-Val de Loire et la Direction régionale des affaires culturelles, l'ensemble s'engage encore plus loin dans cette mission pédagogique : Florence Bolton et Benjamin Perrot participent au dispositif « Aux arts, lycéens et apprentis » dans un établissement d'Orléans, auprès de jeunes réfugiés. Ils leur font découvrir le roman épistolaire de Montesquieu Lettres persanes, leur frayant un accès à la culture classique occidentale."

Voir l'article complet

WUNDERKAMMERN (F) 2015 - Purcell's devotional songs

Jean-Christophe Pucek

WUNDERKAMMERN (F) 2015 - Purcell's devotional songs

Jean-Christophe Pucek, 20.09.2015

" (...) la capacité de La Rêveuse à se réinventer sans cesse sans jamais se reposer sur des acquis ou, pire, des certitudes.

(...) Ici, en effet, on rencontre bel et bien l'oeuvre d'un compositeur dont le propos est « d'émouvoir les passions » et qui emploie tous les moyens pour les faire naître chez l'auditeur, un défi qui a été parfaitement compris par les musiciens qui le relèvent avec un brio confondant.

Les trois chanteurs sont excellents, car non seulement ils affrontent vaillamment les difficultés techniques des partitions, mais ils investissent ces dernières avec une implication totale qui n'empêche pas pour autant leur approche d'être nuancée et raffinée. Geoffroy Buffière est une basse à la fois solide et souple et le ténor Marc Mauillon séduit par l'élégance, la clarté et l'éloquence qu'on lui connaît ; c'est néanmoins à Jeffrey Thompson que j'accorde la palme tant sa théâtralité naturelle s'exprime ici à son meilleur. Canalisée avec beaucoup d'art et enflammée par le désir de laisser parler les émotions, chacune de ses interventions fait mouche et atteint même une sorte d'absolue évidence dans un With sick and famish'd eyes d'anthologie d'une intensité parfois suffocante qui saisit à la gorge et justifierait à lui seul l'acquisition du disque.

Du côté des instrumentistes, on se situe au même niveau de qualité et si la finesse attentive de Benjamin Perrot et le lyrisme sans débordements de Florence Bolton forment toujours le même remarquable duo, il faut également saluer le travail de haute tenue effectué par Pierre Gallon au clavecin et à l'orgue, à la fois discret et substantiel.

Unies dans un véritable projet commun, ces brillantes individualités servent la musique de Purcell sans l'affadir, en y mettant autant d'instinct que d'intelligence et leur lecture, servie par une prise de son aérée et claire qui permet d'en goûter pleinement les détails, marque une étape importante dans l'interprétation de ce répertoire (...).

Si prendre des risques n'est pas toujours payant, La Rêveuse prouve avec ce disque que lorsque ceux-ci sont négociés avec volonté, lucidité, humilité et enthousiasme, ils peuvent aboutir à d'indiscutables réussites qui renouvellent le regard que l'on porte sur un compositeur que l'on croyait jusqu'ici bien connaître. Puissiez-vous avoir à votre tour l'envie de vous plonger dans ce Purcell singulier et superbement défendu qui m'a fait revenir à l'esprit ce vers du Chantecler d'Edmond Rostand : C'est la nuit qu'il est beau de croire à la lumière. "

 

Retrouvez l'article en entier sur le site de Wunderkammern.

Voir l'article complet

Classica (F) 2015

Philippe Venturini

Classica (F) 2015

Philippe Venturini, 06.06.2015

DOSSIER "LES NOUVELLES STARS DU BAROQUE" CONSACRÉ À LA GÉNÉRATION MONTANTE

" LA RÊVEUSE: LE BEAU NOM!

Florence Bolton, gambiste, et Benjamin Perrrot, luthiste, n'avaient pas encore choisi le parrainage d'une pièce de viole du IVème livre de Marin Marais quand ils se réunirent en 2004 aux côtés de Benjamin Lazar. Depuis, la découverte de L'Autre Monde, titre de ce spectacle fondateur inspiré par Cyrano de Bergerac, semble guider la démarche de ce qui est devenu un groupe.
Les musiciens, parmi lesquels figurent le violoniste Stéphan Dudermel et le claveciniste Bertrand Cuiller, aiment en effet croiser leurs instruments avec la littérature (Les Mille et une Nuits, Les Caractères de La Bruyère), le théâtre (Le Bourgeois gentilhomme avec François Morel et Catherine Hiegel), la peinture (concerts conférences avec l'historien d'art Jean-Philippe Guuuye), les marionnettes (Zadig d'après Voltaire) et les arts plastiques (spectacle avec lanternes magiques).
Si son nom l'associerait naturellement au baroque français (Elisabeth Jacquet de la Guerre), La Rêveuse franchit régulièrement le Rhin (très beaux disques Buxtehude-Reinken et Telemann) et la Manche, prête à faire découvrir la musique de Henry Lawes, Purcell et Locke.
S'il ne dédaigne pas la scène, cet ensemble de chambre ne craint pas non plus l'église: à un disque de Brossard vont ainsi s'ajouter des airs sacrés de Purcell et des concerts de motet de Charpentier et Dumont."

Fanfare (USA) 2015 - Telemann

Bertil van Boer

Fanfare (USA) 2015 - Telemann

Bertil van Boer, 25.04.2015

"As for the performances, it is rare to hear such absolutely exquisite ensemble playing. All of La Rêveuse move as if they were one, with clear intonation, precise ornamentation and rapid passage work, and suitably flexible tempos that outline Telemann's music extremely well. This disc is an example of detail and precision that should serve as a model. Well recommended."

Diapason (F) 2015 - Telemann

Philippe Ramin

Diapason (F) 2015 - Telemann

Philippe Ramin, 01.03.2015

5 diapasons

"Pour avoir accès à la profondeur de cette musique, La Rêveuse en affine la dimension chambriste. Cette rafraichissante réussite dévoile la véritable grandeur et la fantaisie de Telemann.

Telerama (F) 2015 - Telemann

Sophie Bourdais

Telerama (F) 2015 - Telemann

Sophie Bourdais, 25.02.2015

fff  de Télérama

"Ce disque plein de vie et d'esprit devrait séduire autant les amoureux du baroque que les simples curieux"

De Volkskrant (NL) 2015 - Telemann

Biëlla Lutmer

De Volkskrant (NL) 2015 - Telemann

Biëlla Lutmer, 04.02.2015

**** De Volkskrant

" La Rêveuse, qui tire son nom d'une pièce de Marin Marais, présente l'intelligence créative de Telemann, avec des mélodies mouvantes et changeantes, alternant sans cesse les couleurs. A consommer avec joie."

 

" La Reveuse - de naam komt van een compositie van Marin Marais - toont het creatieve vernuft van Telemann, met melodielijnen die zich in paren bewegen en telkens van combinatie en dus kleur verschieten."

Wunderkammern (F) 2015 - Telemann

Jean Christophe Pucek

Wunderkammern (F) 2015 - Telemann

Jean Christophe Pucek, 01.02.2015

"La Rêveuse nous offre une "conversation pièce" aussi séduisante que convaincante, un disque d'un grand raffinement qui ne verse jamais dans la préciosité, d'une grande tenue musicale qui ne corsète à aucun moment les oeuvres. Les musiciens s'y entendent pour tisser de véritables dialogues, avec une cohérence dans les intentions et une sûreté dans la réalisation qui laissent admiratif."

Classica (F) 2015 - Telemann

Philippe Venturini

Classica (F) 2015 - Telemann

Philippe Venturini, 01.02.2015

**** de Classica.

"Les musiciens de La Rêveuse rappellent avec quelle souplesse & quelle sûreté Telemann pouvait naviguer entre les styles allemand, italien, français et polonais. Mais à une leçon de géographie musicale, les musiciens ont préféré le plaisir de l'éloquence, les nuances du phrasé, le chatoiement des couleurs. Telemann mérite d'être considéré à sa juste valeur. Merci à l'Ensemble La Rêveuse de nous le rappeler de si belle façon."

Early Music Review (UK) 2015 - Telemann

BC

Early Music Review (UK) 2015 - Telemann

BC, 01.02.2015

“This has to be one of my recommendations of the month. Flawless playing for all concerned, both in the suavity of the sound, the perfect balance and neat interplay between the voices, and the keen sense of drama they bring to Telemann's outstanding chamber music. (..) It needs insight from the players and this group has that in buckets.”

La Croix (F) 2015 - Telemann

Emmanuelle Giuliani

La Croix (F) 2015 - Telemann

Emmanuelle Giuliani, 30.01.2015

"La Rêveuse livre un CD plein de jubilation et de charme"

L'Audience du Temps ( F) 2013 - Lawes

Loïc Chahine

L'Audience du Temps ( F) 2013 - Lawes

Loïc Chahine, 09.03.2014

"On part en voyage. Vers un autre pays, vers une autre époque. Une époque où la poésie semble être le sommet de l'art. Une époque où la poésie met en relief les mouvements de l'âme.(…) Les mots sont la poésie, mais les notes et les harmonies des trois musiciens sont presque au-delà, irréelles et oniriques. La douceur du théorbe et du luth très parfaitement et justement joués, le clavecin lui aussi tellement parfait qu'il soutient le tout dans sa discrète beauté, et la viole, parfois virtuose (dans les danses de John Playford), qui comme une deuxième voix enchante le tout. Tout était merveilleux ce soir là, comme un rêve."  

Théodore Bing

 

"Un concert subjuguant de perfection : musicale, vocale, scénique  une impression d'aisance jamais vue dans ce répertoir un bonheur complet dans certains airs. Jeffrey Thompson ne chante pas, il vit ces airs. J'ai aimé la dimension théâtrale du chanteur. Beaucoup d'humour. On reçoit du bonheur. " 

Françoise Rubellin

 

"Simplicité et générosité alliées à une technique remarquable.
Je crois qu'en tout cela le message est clair : La Rêveuse, on en reveut ! "  

Loic Chahine

 

Article en trio / Propos recueillis par Loïc Chahine, paru le 3 mars 2014

 

http://laudiencedutemps.overblog.com/2014/03/la-reveuse-a-reze-concert.html

Voir l'article complet

Forum Opera (BE) 2013 - Lawes

Bernard Schreuders

Forum Opera (BE) 2013 - Lawes

Bernard Schreuders, 10.09.2013

“(…)  de violents contrastes dynamiques, des couleurs hardies et des accents fiévreux qui fascinent (…) le concert explore avec bonheur la diversité des climats (…) entre tensions et détente, des éclats dramatiques aux abandons voluptueux, en passant par le truculent, le déboutonné qui nous emmène au pub, (…) une émouvante délicatesse, en parfaite intelligence avec Florence Bolton, Benjamin  Perrot et Bertrand Cuiller. (…) “

Voir l'article complet

Early music Review (UK) 2013 - Lawes

Robert Oliver

Muse baroque (F) 2013 - Lawes

Charlotte Menant

Muse baroque (F) 2013 - Lawes

Charlotte Menant, 22.05.13

“Depuis ses tout premiers enregistrements, la Rêveuse n'a cessé de nous enchanter. Avec infiniment de finesse, de recherche et d'élégance, l'ensemble propose à chaque fois de véritables bijoux, résultats d'un travail minutieux et scrupuleux, au plus proche de « la musique vraie ».(…)
Les pièces instrumentales, intercalées au gré des farces et autres lamentations, ne laissent pour leur part aucune place au doute chez l'auditeur. Les trois instrumentistes explorent les grounds, variations et basses obstinées dans toutes leurs formes les plus extravagantes. Le toucher gracile et virtuose de Bertrand Cuiller donne à son clavecin une légèreté enivrante. C'est une véritable explosion de diminutions et d'improvisations jouissives ! Les violes de Florence Bolton et les cordes pincées de Benjamin Perrot en donnent à coeur joie également, prodiguant à l'ensemble du disque une variété fabuleuse. On sent chez ces musiciens qui se connaissent parfaitement, un bien-être, une aisance, une euphorie partagée, une plaisir communicatif.”

Washington Post (Usa) 2012 - Lawes

Cecelia Porter

Washington Post (Usa) 2012 - Lawes

Cecelia Porter, 29.03.2012

“La Reveuse Ensemble serves up baroque delights
One of the ideals of baroque music was to move the listener's emotions. On Wednesday La Reveuse Ensemble, together with the American-born tenor Jeffrey Thompson, did just that at the French Embassy, edging close to opera in the group's virtuosity, inner energy and dramatic flair. (…)
Thompson and the ensemble didn't miss an opportunity to indulge in ravishing improvisations not written in the scores, coupled with a flashing declamatory approach to specific words. (…)
The instrumentalists, too, clearly grasped every the dimension of baroque performance style with extraordinary technique”

Voir l'article complet

Crescendo (FR-BE) 2011 - Brossard

Bénédicte Palaux Simonet

Crescendo (FR-BE) 2011 - Brossard

Bénédicte Palaux Simonet, 01.08.11

“La musique prend son envol avec la très belle et très contrastée Sonate en ut et plus encore avec l'admirable cantate Leandro célébrant le drame vécu par le héros. Habillée d'une superbe musique, cette histoire comme aux pêcheurs à qui elle était racontée, ne peut que nous faire à nous aussi, « versasse pianto ». Tout Sébastien Brossard est là : homme de culture, de foi – Poète, musicien, humaniste...."

Le Monde (F) 2011 - Brossard

Marie Aude Roux

Le Monde (F) 2011 - Brossard

Marie Aude Roux, 24.07.11

“Elégants, raffinés, les musiciens de l'ensemble La Rêveuse ont choisi pour ouvrir ce récital un oratorio inédit..

Classique News (FR-BE) 2011 - Brossard

Elvire James

Classique News (FR-BE) 2011 - Brossard

Elvire James, 07.07.11

“La Rêveuse a bien raison et de façon très animée, éveillée et vivante, de nous faire découvrir telles partitions si dramatiques (…)” - www.classiquenews.com

Diapason (F) 2011 - Brossard

Sophie Roughol

Diapason (F) 2011 - Brossard

Sophie Roughol, 01/07.11

"La rêveuse, ici encore, nuance de couleurs délicates et trouve une belle sensualité"

musica-dei-donum.org (NL) 2010 - Jacquet

Johann Van Veen

musica-dei-donum.org (NL) 2010 - Jacquet

Johann Van Veen, sept.2010

“One can only be grateful that La Rêveuse has chosen these five beautiful sonatas, and has recorded them in such excellent interpretations. The dramatic elements are fully explored. The slow movements are performed with much expression. They round off a very nice disc which is not only historically interesting but also musically captivating.”

Kulturradio (DE) 2010 - Jacquet

Bernhardt Morbach

Kulturradio (DE) 2010 - Jacquet

Bernhardt Morbach, juillet 2010

„Gerade diesen Stildualismus, vermag La Rêveuse eindrücklich interpretatorisch nachzuzeichnen. Das Zusammenspiel der Musiker wirkt wie ein elegantes Gespräch zwischen hochkultivierten Menschen : die Balance zwischen Individualität und Konsens ist beeindruckend – ganz davon abgesehen, dass man technisch auf dem höchsten Niveau musiziert.“

Diapason (F) - 2010 - Jacquet

Philippe Ramin

Diapason (F) - 2010 - Jacquet

Philippe Ramin, juin 2010

« La Rêveuse a étoffé un continuo riche et flexible ; théorbe, clavecin, orgue et viole se partagent la peinture des caractères, et le font admirablement. C'est la moindre des choses face à des solistes aussi inspirés que Florence Bolton et Stéphan Dudermel. [La Rêveuse] cultive l'amour du beau son et de la belle articulation, exploite admirablement un temps musical éclaté, et sait tempérer les ardeurs chorégraphiques. Leur album s'impose à qui veut découvrir la production instrumentale d'Elisabeth Jacquet de la Guerre. »

Gramophone (UK) 2009 - Buxtehude

Lindsay Kemp

Gramophone (UK) 2009 - Buxtehude

Lindsay Kemp, 01.12.09

“La Rêveuse give rich and sonorous readings, finding room in the continuo compound for harpsichord, organ, theorbo and harp, and benefiting from the church acoustic in which they are recorded.”
“This is a unique composer coupling, however, so well worth getting to know.”

The Sunday Times (UK) 2009 - Buxtehude

Stephen Pettitt

The Sunday Times (UK) 2009 - Buxtehude

Stephen Pettitt, 01.09.09

“Under the direction of Benjamin Perrot, the members of La Rêveuse bring a Gallic elegance to their playing that serves the music beautifully.”

Toccata (DE) 2009 - Buxtehude

Toccata (DE) 2009 - Buxtehude

, 01.03.09

„Die sieben Ausführenden spielen sehr gefühlvoll, klangschön und spannend.“

Le Monde de la Musique (F) 2009 - Buxtehude

Franck Langlois

Le Monde de la Musique (F) 2009 - Buxtehude

Franck Langlois, mars 2009

« Ce disque montre avant tout combien Buxtehude et Reinken dominèrent ce style [Le Stylus Phantasticus]. Il en va de même pour la Rêveuse. Loin de multiplier foucades et fausse liberté, cet ensemble a trouvé le profond équilibre musical et le raffinement rhétorique que recèlent ces musiques indispensables. »

The Independent (UK) 2008 - Purcell

Anna Picard

The Independent (UK) 2008 - Purcell

Anna Picard, juin 2008

“Hassler's pure tone, delicate decorations, easy phrasing and profound connection to the poetry are complemented by La Rêveuse's ensemble of violins, triple harp, organ, harpsichord and theorbo. The impression is of a world in which joy slides into sadness, sadness into joy. Pick of the Album : A slow, beautifully controlled reading of 'O let me weep'”